Accueil

CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE EUROPE
FRATERNELLE 

AVEC LES CHRÉTIENS ET TOUS LES HOMMES DE BONNE VOLONTÉ

S'informer

Les inspirateurs
- Les saints patrons de l'Europe
• Saint Benoît
• Catherine de Sienne
• Édith Stein

- L'Église
• L'influence chrétienne
• COMECE
○ Cardinal Marx
• Le Vatican et l'Europe
• J-Paul II et l'Europe

- Les hommes et femmes politiques
• Pervenche Berès
• Sylvie Goulard
• Alain Lamassoure
• Jacques Delors
○ Entretien journal Les échos
○ Institut J. Delors (15-07-13)
○ Institut J. Delors (27-06-13)


Les institutions et leurs dirigeants
- Les Pères fondateurs de l’Europe
• Robert Schuman, père de l'Europe
○ Ce que l'Europe lui doit

- Présidence du Conseil Européen
• Discours
• Herman VAN ROMPUY

- La Commission
• Communiqué de presse
• Discours sur l'état de l'union
• Lettre de M. Barroso
• Projet 2010 à 2014

- Le Parlement
• Journée de l'Europe
• Vision à long terme


La société civile
- Les mouvements, communautés et associations
• Notre Europe
○ Parachever l'Union
○ Renforcer l'UEM
○ Construire l'Europe
○ Programme
• Fondation R. Schuman
○ Hommage
• ME-F
• CEP
• Sauvons l'Europe
• Ensemble pour l'Europe
• Initiative de chrétiens pour l'Europe
• Centre européen R. Schuman
• Communauté Sant'Egidio

- Les responsables engagés
• Andrea Riccardo

- La Presse
• Laurent Joffrin

Personnalités de référence
• Stefan Zweig






Contact

- Editorial
Juin - Juillet - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre -
Janvier 2014 - Février - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Février 2015

PLAIDOIRIE POUR L'EUROPE
suite

Notre site poursuit le développement des arguments permettant de contrer les critiques les plus souvent émises en défaveur de la construction européenne ; le présent éditorial met l’accent sur le projet européen qui pourrait rassembler les peuples.

RÉQUISITOIRE

Il faudrait d’abord une vision commune de l’avenir pour que l’Europe franchisse une nouvelle étape ; On en est loin ! Quelle Europe les Européens se proposent-ils de construire au XXIème siècle ?

Notre crise actuelle n’est pas seulement celle du manque de croissance, de la finance, et des dettes ; ce qui fait trembler le socle de l’euro est une crise du projet européen tout entier, une crise de sens.

Une monnaie unique n’est pas une fin en soi ; la question posée aux pays l’ayant adopté est de savoir quelle volonté les pousse à la partager ensemble ; de définir sur quoi cette monnaie repose, quel projet politique elle sert ; cette fin n’a jamais été trop explicitée.

D’ailleurs, comment s’entendre sur une finalité commune avec aujourd’hui près de 30 pays ?

Existe-t-il aujourd’hui une volonté commune pour construire l’Europe  ?

C’est cette volonté qui fait cruellement défaut à la table européenne des négociations ; les dirigeants passent des heures à batailler sur la question du comment, sans débattre au préalable la question du pourquoi, celle de la finalité, du sens du projet européen.

PLAIDOYER

L’Europe a été d’abord le fruit de la volonté des générations qui ont connu la guerre, et sa cohorte de malheurs.

Mais aujourd’hui, qu’est ce qui pousse les Européens à faire route ensemble ?

Au fil du temps, deux visions ou deux approches de l’Europe se sont fait concurrence :

  • L’Europe utile ?

C’est l’approche la plus pragmatique : celle qui cherche ce que l’Europe m’apporte ; elle est défendue par les anglais qui menacent de la remettre en question.

  • L’Europe puissance ? 

Pour ses partisans, surtout les français, dans un monde où s’affirment les États continents, cette Europe doit être une puissance respectée capable de relever le défi historique de la mondialisation.

Ces deux approches passent à côté de l’essentiel : elles n’ont rien de particulièrement européen ; il n’ y a pas lieu d’éprouver un sentiment d’appartenance à l’une ou l’autre de cette Europe là !

Il y a une toute autre approche pour faire l’Europe, une toute autre vision de l’avenir ; il s’agit de faire ressortir pourquoi notre civilisation européenne est unique et pourquoi nous devons nous unir pour la défendre et la promouvoir.

« L'Europe, avant d’être une alliance militaire ou une entité économique doit être une communauté culturelle dans le sens le plus élevé du terme » cette citation du livre de Robert Schuman « Pour l’Europe » résume bien cette approche. 

  • Notre Europe est celle qui refuse de se soumettre à la fatalité, celle qui tient à rester maîtresse de sa destinée ;

  • Notre Europe est celle qui cherche à allier l’unité, vers laquelle nous pousse notre interdépendance avec la diversité qui exige de maintenir indépendantes toutes nos nations, celle qui cherche à intégrer tout en respectant les spécificités de chacun ;

  • Notre Europe est celle qui ne pense pas à s’enrichir à tout prix mais à le faire en respectant son idée de l’homme, à préserver une qualité de vie, à redistribuer ses richesses selon un modèle social renouvelé mais assumé à la face du monde ;

  • Notre Europe est celle qui privilégie « l’ économie sociale de marché », inscrite comme objectif dans les traités européens ; c’est-à-dire la recherche d’un équilibre entre dynamisme et justice sociale ;

  • Notre Europe d’aujourd’hui et de demain doit surtout être celle qui répond à un désir de vivre ensemble en paix.

Il n’y a rien de plus noble que la recherche de paix. Cet objectif est toujours d’actualité.

La construction européenne reste fondamentalement un projet de paix ; mais pas seulement au sens étroit de l’absence de guerre sur notre continent :

  • cela implique une Europe en paix avec son passé, colonial, impérialiste, totalitaire ; au XXIème siècle, ce patient travail de mémoire et de réconciliation est loin d’être achevé ;

  • la paix reste bien sur un projet pour le temps présent ; notre problème n’est plus la paix entre les nations, mais la paix au sein des nations ; une paix durable est indissociable de la justice sociale ; dès que l’Europe s’emploie à empêcher que ne se creusent davantage les inégalités sociales, elle fait avancer la paix ;

  • mais la paix est aussi un projet pour l’avenir : le projet pour l’Europe n’a pas été lancé seulement pour en faire un îlot paisible et prospère à l’abri du reste du monde ; l’ Europe se construit pour le monde !

Rien ne résume mieux ce dessein que le début de la déclaration du 9 mai 1950 : «  La contribution qu’une Europe organisée et vivante peut apporter à la civilisation est indispensable au maintien de relations pacifiques. »

Et en 1960, Schuman écrivait : « l’Europe unie préfigure la solidarité universelle de l’avenir ».

C’est pour cette Europe là que devient acceptable «  la mise en commun de nos efforts et de nos sacrifices » !

C’est pour cette Europe, « patrie de nos patries » comme la définissait Vaclav Havel, partageant la même civilisation, la même communauté culturelle, que les peuples consentiront à faire des pas ensemble.




et agir

Réflexions et propositions pour l'avenir
- Déclarations
• ME-F
○ Yannick Hoppe
○ Le manifeste

• Solidarité et responsabilité, de J. Vignon
• Au delà de la crise, l'espérance, d'Andrea Riccardi
• L'Europe, une aventure spirituelle, de J. Delors

- Ouvrages
• Qu'avons-nous fait de l'Europe, de S. Maillard
• R. Schuman et l'Europe d'aujourd'hui
• Europe : Amour ou chambre à part, de S. Goulard
• Pour l'Europe de R. Schuman
• R. Schuman, le père de l'Europe de René Lejeune

- Rapports
• Vivre ensemble au XXI siècle, Conseil de l'Europe :
○ Résumé
○ Rapport
• Europe et migrations


- Propositions
• Fondation Robert Schuman :
○ Réforme de l'Union
○ L'Europe dans la mondialisation
○ L'Europe sociale

○ L'Union politique
○ Coûts salariaux

Les initiatives et évènements
- Apprendre à vivre ensemble en Europe

- Spectacle
• Le procès de Robert Schuman

- Pétition

Les performances de l'Europe
- Commerce international
• Eurostat
○ L'UE dans le monde


Préparation des élections européennes
• Manifestations Maison de l'Europe :
○ Février
Janvier
• Manifestations Mouvement Européen
• Prix européen 2014 - Ensemble pour l'Europe


L'europhobie
• Pourquoi l'europhobie ?

Les médias et l'Europe
• La Croix
• Carton rouge Le Monde


Perspectives après les élections européennes
- Position
• du ME-F
○ Communiqué
○ Programme

• de Notre Europe
○ Nouveau président
○ Réforme

• de la Fondation Robert Schuman
○ Que changer ?







2013 - 2017 Tous droits réservés © construireensembleuneeuropefraternelle.com