Accueil

CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE EUROPE
FRATERNELLE 

AVEC LES CHRÉTIENS ET TOUS LES HOMMES DE BONNE VOLONTÉ

S'informer

Les inspirateurs
- Les saints patrons de l'Europe
• Saint Benoît
• Catherine de Sienne
• Édith Stein

- L'Église
• L'influence chrétienne
• COMECE
○ Cardinal Marx
• Le Vatican et l'Europe
• J-Paul II et l'Europe

- Les hommes et femmes politiques
• Pervenche Berès
• Sylvie Goulard
• Alain Lamassoure
• Jacques Delors
○ Entretien journal Les échos
○ Institut J. Delors (15-07-13)
○ Institut J. Delors (27-06-13)


Les institutions et leurs dirigeants
- Les Pères fondateurs de l’Europe
• Robert Schuman, père de l'Europe
○ Ce que l'Europe lui doit

- Présidence du Conseil Européen
• Discours
• Herman VAN ROMPUY

- La Commission
• Communiqué de presse
• Discours sur l'état de l'union
• Lettre de M. Barroso
• Projet 2010 à 2014

- Le Parlement
• Journée de l'Europe
• Vision à long terme


La société civile
- Les mouvements, communautés et associations
• Notre Europe
○ Parachever l'Union
○ Renforcer l'UEM
○ Construire l'Europe
○ Programme
• Fondation R. Schuman
○ Hommage
• ME-F
• CEP
• Sauvons l'Europe
• Ensemble pour l'Europe
• Initiative de chrétiens pour l'Europe
• Centre européen R. Schuman
• Communauté Sant'Egidio

- Les responsables engagés
• Andrea Riccardo

- La Presse
• Laurent Joffrin

Personnalités de référence
• Stefan Zweig






Contact

- Editorial
Juin - Juillet - Septembre - Octobre - Novembre - Décembre -
Janvier 2014 - Février - Mai - Juin - Juillet - Août - Septembre - Octobre - Février 2015

L’HÉRITAGE DE ROBERT SCHUMAN

À l’occasion du 50ème anniversaire de sa disparition, notre site lui rend particulièrement hommage avec le présent éditorial ; il n’est pas inutile de rappeler, surtout pour les jeunes générations, tout ce que nous devons à cet homme d’État si modeste, mais si prophétique et si fécond.

Le 9 mai 1950 pousse Robert Schuman, ministre français des affaires étrangères, sur le devant de la scène mondiale.

Ce jour là prends corps la seule idée politique féconde du XXème siècle

R. Schuman invite solennellement les nations démocratiques européennes à s’associer librement en vue d’édifier une « communauté de destin » sans précédent dans l’histoire.

Ce jour là s’ouvre un chapitre nouveau dans l’histoire de l’Europe et probablement dans l’histoire du monde.

Le chancelier Adenauer écrira dans ses mémoires 

« Le 9 mai 1950 a été le plus beau jour de ma vie ; l’initiative éblouissante et audacieuse de R. Schuman était un acte d’une extraordinaire signification ; elle lui assure une place historique parmi les grands français et les grands européens ».

Jamais une idée politique de cette ampleur, à la fois pacifique et révolutionnaire n’a été lancée dans un contexte international aussi précaire et discordant.

Robert Schuman en a été l’instrument ;

Sa vie semble avoir été une préparation à son rôle déterminant : né au Luxembourg, allemand de naissance, français de cœur, formé par deux des hautes cultures du vieux continent, il est marqué par le destin.

Parmi les hommes politiques français, après la guerre, il n’y avait aucun qui connût l’Allemagne aussi bien que lui ; et peu qui aient une vision plus claire des impératifs de l’avenir : c’est avec l’Allemagne qu’il fallait commencer et c’était à la France que revenait le rôle moteur.

Ce fut l’œuvre de sa vie ;

C’est un héritage incomparable que nous laisse le Père de l’Europe :

Après les conflits qui ont ensanglanté ce Continent au XXème siècle, plusieurs pays ont eu le courage d’emprunter la seule voie susceptible de conduire à la paix et à l’unité : le pardon ; ainsi la France et l’Allemagne sous l’impulsion décisive de R .Schuman - puis l’Allemagne et la Pologne sous l’impulsion du jeune archevêque de Cracovie, Karol Wojtyla.

C’est donc le pardon, la réconciliation et non le mercantilisme qui sont à l’origine de la construction de l’Europe. Le pardon qui n’est pas l’oubli, comme le rappelait Jacques Delors, car sans mémoire, on ne peut concevoir ni construire un avenir.

- pour sortir de l’enchainement infernal de vengeance et de guerre et devant la certitude des échecs antérieurs, l’idée s’est imposée qu’ il fallait aller au-delà de nos antagonismes et de nos pressentiments.

- pour sortir de la loi du talion : « il fallait autre chose que la flétrissure du crime qu’est la guerre, autre chose que le rappel de ses horreurs et de ses misères, il fallait offrir une tâche commune, une espérance nouvelle ».

L’Europe a donc été fondée sur le pardon ; mais aussi la promesse, la promesse faite aux générations futures de recréer la vie, de réintégrer dans la communauté des hommes libres ceux que le poids du passé, des remords voire de la culpabilité, aurait pu conduire à l’exclusion et à la négation de tout espoir.

Le pardon sans l’oubli, la promesse pour ne pas laisser l’autre s’enfoncer dans le désespoir et la vengeance, tel est l’héritage de Robert Schuman.

Dans le traité de Paris fondant la CECA, tout était en germe.

Pour Robert Schuman, la CECA et les premières institutions européennes n’étaient qu’une étape vers un projet plus ambitieux et porteur d’une plus grande  espérance: les nations européennes étaient et sont encore appelées à bâtir ensemble de l’économique et du politique, du social et du culturel :

Mais, la construction européenne n'a jamais été un long fleuve tranquille.

  • L’Europe s’est considérablement agrandie et renforcée depuis la signature du Traité de Paris.

De 1950 à 1995, l’élargissement s’est effectué dans l’Europe occidentale et méditerranéenne : d’abord, la Grande Bretagne, l’Irlande et le Danemark, puis la Grèce, l‘Espagne et le Portugal, enfin la Suède, la Finlande et l’ Autriche : elle comprendra alors 15 membres.

Après la chute du mur de Berlin en 1989, interviendra un élargissement de grande ampleur vers l’Europe de l’Est qui s’effectuera à partir de 2004 ; avec l’arrivée de la Croatie au 1er Juillet 2013, l’Union Européenne comporte aujourd’hui 28 membres.

  • Mais, cet agrandissement rapide de l’Europe n’a pas facilité son approfondissement.

Plus les Etats européens sont devenus nombreux, plus difficile a été leur accord pour progresser.

Pourtant, malgré de graves échecs, il ya a eu incontestablement progression  des institutions européennes et de leurs compétences.

Au succès du Traité Paris créant la CECA succèdent en 1954 l’échec de la Communauté Economique de Défense ; puis le 25 mars 1957, c’est le succès de la signature du Traité de Rome qui crée la Communauté Economique Européenne prévoyant la mise en place d’un Marché Commun pour toutes les activités économiques.

La Commission est mise en place en janvier 1958. Le Conseil Européen est créé en décembre 1974 ; l’élection au suffrage universel du Parlement Européen intervient en juin 1979. C’est un pas important vers une démocratie européenne.

Le traité de Maastricht en 1992 constitue un tournant majeur ; il institue l’Union Européenne et la citoyenneté européenne ; il lance l’Union Economique et Monétaire avec la création de l’euro.

Cet approfondissement fut poursuivi par les traités ultérieurs, parfois de façon chaotique comme en témoigne l’échec du traité constitutionnel en 2005.

En dernier lieu, le traité de Lisbonne permet en 2007 de renforcer notablement le fonctionnement de l’Europe sans toutefois achever l’édifice.

Ce processus d’unification est unique dans l’histoire du monde mais l’essentiel n’a pas été dit.

  • L’Europe est d’abord le continent où depuis soixante ans règne la paix entre les grandes nations autrefois ennemies.

« L’Europe a œuvré pour le fraternité entre les nations par son combat réussi pour la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme qui constitue l’accomplissement majeur de l’Union Européenne » ; c’est pourquoi le prix Nobel de la Paix lui a été attribué en 2012.

  • L’Europe est aussi le continent du monde où les droits de l’homme sont les plus étendus et les mieux respectés.

Les droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit sont des valeurs essentielles pour l’Union Européenne : ancrées dans son traité fondateur, elles ont été renforcées par la Charte des Droits Fondamentaux adoptée en 2000 et incorporées au traité de Lisbonne de 2009.

Pourtant le citoyen européen ne se rend pas compte de ce privilège extraordinaire !

  • L’Europe est enfin, la première zone économique et commerciale mondiale, devant la Chine et les Etats Unis ! 

Dans le classement mondial pour la production de richesses par habitant, 10 pays de l’Union Européenne figurent dans les 20 premiers mondiaux, 15 dans les 30 premiers, 24 dans les 50 premiers ! soulignons aussi le fait que le Portugal et la Grèce produisent plus de richesses par habitant que la Corée du Sud, Taiwan, l’Arabie Saoudite, le Brésil ou la Russie !



et agir

Réflexions et propositions pour l'avenir
- Déclarations
• ME-F
○ Yannick Hoppe
○ Le manifeste

• Solidarité et responsabilité, de J. Vignon
• Au delà de la crise, l'espérance, d'Andrea Riccardi
• L'Europe, une aventure spirituelle, de J. Delors

- Ouvrages
• Qu'avons-nous fait de l'Europe, de S. Maillard
• R. Schuman et l'Europe d'aujourd'hui
• Europe : Amour ou chambre à part, de S. Goulard
• Pour l'Europe de R. Schuman
• R. Schuman, le père de l'Europe de René Lejeune

- Rapports
• Vivre ensemble au XXI siècle, Conseil de l'Europe :
○ Résumé
○ Rapport
• Europe et migrations


- Propositions
• Fondation Robert Schuman :
○ Réforme de l'Union
○ L'Europe dans la mondialisation
○ L'Europe sociale

○ L'Union politique
○ Coûts salariaux

Les initiatives et évènements
- Apprendre à vivre ensemble en Europe

- Spectacle
• Le procès de Robert Schuman

- Pétition

Les performances de l'Europe
- Commerce international
• Eurostat
○ L'UE dans le monde


Préparation des élections européennes
• Manifestations Maison de l'Europe :
○ Février
Janvier
• Manifestations Mouvement Européen
• Prix européen 2014 - Ensemble pour l'Europe


L'europhobie
• Pourquoi l'europhobie ?

Les médias et l'Europe
• La Croix
• Carton rouge Le Monde


Perspectives après les élections européennes
- Position
• du ME-F
○ Communiqué
○ Programme

• de Notre Europe
○ Nouveau président
○ Réforme

• de la Fondation Robert Schuman
○ Que changer ?







2013 - 2017 Tous droits réservés © construireensembleuneeuropefraternelle.com