Accueil

CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE EUROPE
FRATERNELLE 

AVEC LES CHRÉTIENS ET TOUS LES HOMMES DE BONNE VOLONTÉ

S'informer

Les inspirateurs
- Les saints patrons de l'Europe
• Saint Benoît
• Catherine de Sienne
• Édith Stein

- L'Église
• L'influence chrétienne
• COMECE
○ Cardinal Marx
• Le Vatican et l'Europe
• J-Paul II et l'Europe

- Les hommes et femmes politiques
• Pervenche Berès
• Sylvie Goulard
• Alain Lamassoure
• Jacques Delors
○ Entretien journal Les échos
○ Institut J. Delors (15-07-13)
○ Institut J. Delors (27-06-13)


Les institutions et leurs dirigeants
- Les Pères fondateurs de l’Europe
• Robert Schuman, père de l'Europe
○ Ce que l'Europe lui doit

- Présidence du Conseil Européen
• Discours
• Herman VAN ROMPUY

- La Commission
• Communiqué de presse
• Discours sur l'état de l'union
• Lettre de M. Barroso
• Projet 2010 à 2014

- Le Parlement
• Journée de l'Europe
• Vision à long terme


La société civile
- Les mouvements, communautés et associations
• Notre Europe
○ Parachever l'Union
○ Renforcer l'UEM
○ Construire l'Europe
○ Programme
• Fondation R. Schuman
○ Hommage
• ME-F
• CEP
• Sauvons l'Europe
• Ensemble pour l'Europe
• Initiative de chrétiens pour l'Europe
• Centre européen R. Schuman
• Communauté Sant'Egidio

- Les responsables engagés
• Andrea Riccardo

- La Presse
• Laurent Joffrin

Personnalités de référence
• Stefan Zweig






Contact

- Les saints patrons de l'Europe

ÉDITH STEIN,
COPATRONNE DE L’EUROPE


Quels enjeux pour aujourd'hui ?

Extrait de la lettre apostolique de JEAN PAUL II pour la proclamation le 1er octobre 1999 de sainte Brigitte de Suède, de sainte Catherine de Sienne et de Ste Thérèse Bénédicte de la Croix, copatronnes de l’Europe.

« Une longue histoire de sainteté a traversé les diverses religions de l’Europe au cours de ces deux millénaires : Les saints officiellement reconnus sont les sommets proposés comme modèles pour tous.

L’Église ne doute pas que ce trésor de sainteté soit précisément le secret de son passé et l’espérance de son avenir ; depuis les temps les plus anciens, les saints ont été considérés par le peuple de Dieu comme des protecteurs ; les Églises particulières, les régions et même les continents ont été confiés au patronage spécial de certains saints.

Certains saints sont particulièrement représentatifs de l’histoire de l’Europe

Les chrétiens européens peuvent tirer un profit spirituel de la contemplation et de l’invocation de certains saints particulièrement représentatifs de leur histoire ; j’ai pensé compléter le cortège des patrons célestes par trois figures emblématiques de moments cruciaux du deuxième millénaire : Sainte Brigitte de Suède, Sainte Catherine de Sienne, Sainte Thérèse Bénédicte de la Croix ( Edith Stein), trois grandes saintes, trois femmes qui à des époques différentes, deux au cœur du Moyen Age et une au vingtième siècle, se sont signalées par l’amour actif de l’Église du Christ et le témoignage rendu à sa Croix.

Le motif qui m’a fait me tourner spécifiquement vers elles repose sur leurs vies elles mêmes ; leur sainteté s’est exprimée dans des circonstances historiques et dans un contexte géographique qui les rendent particulièrement significatives pour le continent européen.

Édith Stein incarne la tragédie et les espoirs du continent européen

Édith Stein, par toute sa vie d’intellectuelle, de mystique, de martyre, jeta comme un pont entre ses racines juives et l’adhésion au Christ, s’adonnant avec une intuition sure au dialogue avec la pensée philosophique contemporaine et faisant résonner par son martyre les raisons de Dieu et de l’homme face à la honte épouvantable de la SHOA. Elle est devenue ainsi l’expression d’un pèlerinage humain, culturel et religieux qui incarne le noyau insondable de la tragédie et des espoirs du continent européen.

Édith Stein nous entraîne au cœur de notre siècle tourmenté, indiquant les espérances qui l’ont éclairé mais aussi les contradictions et les échecs qui l’ont marqué.

En elle tout exprime le tourment de la recherche et l’effort du pèlerinage existentiel ; même après être parvenue à la vérité dans la paix de la vie contemplative, elle dût vivre jusqu’au bout le mystère de la Croix.

D’origine juive allemande, elle se passionne pour la philosophie qui la conduit à la conversion au catholicisme.

Elle est née en 1891 dans une famille juive de Breslau ; elle développe un intérêt très grand pour la philosophie ; la grâce l’attendait dans les méandres de la pensée philosophique ; elle développe sa réflexion sur l’empathie, le consentement à faire sien le vécu d’autrui.

Elle rencontre le témoignage de l’expérience spirituelle offert par sainte Thérèse d’Avila et par d’autres grands mystiques ; sur cette voie, elle parvient d’abord au baptême puis choisit la vie contemplative dans l’ordre du Carmel ; elle conduit des engagements d’étude et d’enseignement, qu’elle conduit avec un admirable don d’elle-même.

Son militantisme en faveur de la promotion sociale de la femme fut particulièrement appréciable pour son temps et les pages dans lesquelles elle explora la richesse de la féminité et la mission de la femme du point de vue humain et religieux sont vraiment pénétrantes.

Elle reste fidèle à ses racines juives

Sa rencontre avec le christianisme ne la conduit pas à renier ses racines juives, mais les lui fait plutôt redécouvrir en plénitude ; tout son chemin de perfection chrétienne se déroule sous le signe non seulement de la solidarité humaine avec son peuple d’origine mais aussi d’un vrai partage spirituel avec la vocation des fils d’Abraham.

En particulier, elle fit sienne la souffrance du peuple juif, à mesure que celle-ci s’exacerbait au cours de la féroce persécution nazie ; elle ressentit alors, dans l’extermination systématique des juifs, que la Croix du Christ était mise sur le dos de son peuple et elle vécut comme une participation personnelle à la Croix , sa déportation et son exécution dans le camp d’Auschwitz.

Son martyre est comme une annonce de l’Évangile de la Croix

Son cri se mêla à celui de toutes les victimes de cette épouvantable tragédie, s’unissant en même temps au cri du Christ, qui assure à la souffrance humaine une fécondité mystérieuse et durable.

Son image de sainteté reste pour toujours liée au drame de sa mort violente, aux côtés de ceux qui la subirent avec elle ; et elle reste comme une annonce de l’Evangile de la Croix à laquelle elle voulut s’identifier par son nom de religieuse.

Son exemple invite à former en Europe une société vraiment fraternelle

Déclarer Édith Stein co-patronne de l’Europe signifie déployer sur l’horizon du vieux continent un étendard de respect, de tolérance, d’accueil, qui invite hommes et femmes à se comprendre et à s’accepter au-delà des diversités de race, de culture et de religion, afin de former une société vraiment fraternelle ».

et agir

Réflexions et propositions pour l'avenir
- Déclarations
• ME-F
○ Yannick Hoppe
○ Le manifeste

• Solidarité et responsabilité, de J. Vignon
• Au delà de la crise, l'espérance, d'Andrea Riccardi
• L'Europe, une aventure spirituelle, de J. Delors

- Ouvrages
• Qu'avons-nous fait de l'Europe, de S. Maillard
• R. Schuman et l'Europe d'aujourd'hui
• Europe : Amour ou chambre à part, de S. Goulard
• Pour l'Europe de R. Schuman
• R. Schuman, le père de l'Europe de René Lejeune

- Rapports
• Vivre ensemble au XXI siècle, Conseil de l'Europe :
○ Résumé
○ Rapport
• Europe et migrations


- Propositions
• Fondation Robert Schuman :
○ Réforme de l'Union
○ L'Europe dans la mondialisation
○ L'Europe sociale

○ L'Union politique
○ Coûts salariaux

Les initiatives et évènements
- Apprendre à vivre ensemble en Europe

- Spectacle
• Le procès de Robert Schuman

- Pétition

Les performances de l'Europe
- Commerce international
• Eurostat
○ L'UE dans le monde


Préparation des élections européennes
• Manifestations Maison de l'Europe :
○ Février
Janvier
• Manifestations Mouvement Européen
• Prix européen 2014 - Ensemble pour l'Europe


L'europhobie
• Pourquoi l'europhobie ?

Les médias et l'Europe
• La Croix
• Carton rouge Le Monde


Perspectives après les élections européennes
- Position
• du ME-F
○ Communiqué
○ Programme

• de Notre Europe
○ Nouveau président
○ Réforme

• de la Fondation Robert Schuman
○ Que changer ?







2013 - 2017 Tous droits réservés © construireensembleuneeuropefraternelle.com